Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Conseil départemental du Val-de-Marne
Île-de-France -  94100 - Créteil
   
Type : Collectivité territoriale (dont EPCI)
Type de collectivité : Départements
Nombre d'agents 8000
Population : 1365039

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
11.7
2
1.2
3
0
4
0.2
5
0
6
3.1
7
3
8
3.6
9
24.9
10
31.9
11
12.2
12
0
13
0
14
nc
15
nc
16
nc
17
0.8
18
4
19
nc
20
nc
21
nc
22
nc
23
3.4

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 23. Autres émissions indirectes

Scope 3 non calculé

  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 22. Déplacements domicile travail

Le volume de réduction attendu pour les scopes 1 et 2 est de 1500.0 tCO2e

Entre les BEGES sur les années de reporting 2013 et 2016, il y a une diminution des émissions pour les scopes 1 et 2 de 2 300 tCO2e, soit 11%.

Les scopes 1 et 2 représentent 18% des émissions totales du Département.

Cette baisse s'explique par plusieurs raisons :

1/ les actions que le Département met en place

2/ des facteurs de variation qui ne dépendent pas forcément des efforts du Conseil départemental du Val-de-Marne pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre.

  • Infrastructures : réalisation de travaux de voirie, entretien...
  • Energie directe : variation climatique sur l’année du bilan, augmentation du patrimoine…
  • Intrants : achats spécifiques sur la prochaine année de bilan.

Dans le cadre du futur bilan, la baisse attendue sera liée à plusieurs actions dont :

* Le plan de mobilité est en cours de révision au sein de la collectivité pour réduire les déplacements des agents aussi bien dans le cadre professionel que dans le cadre de leurs déplacements domicile-travail.

* Le Conseil départemental du val-de-marne a adopté en novembre 2015 un plan spécifique pour l'énergie de ses bâtiments : le schéma directeur énergie des bâtiments départementaux. Ce schéma donne des objectifs à l'horizon 2050 (Diviser par 7 les émissions de GES du patrimoine bâti par rapport à 2012 / Diviser par 2 les consommations d'énergie finale du patrimoine bâti par rapport à 2012), accompagnés d'un plan d'actions à moyen termes (2020).

La politique de développement durable du Conseil départemental est présenté à l'occasion du rapport sur la situation en matière de Développement durable.

* Champs obligatoires
71069 membres inscrits
5311 facteurs d'émissions validés
4532 bilans GES publiés
19 guides sectoriels