Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
MAIF
Type : Entreprise
Effectifs 7455
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 775709702 - Autres assurances (6512Z) - Nouvelle-Aquitaine (niort)
Descriptif Sommaire de l'activité : Bilan carbone intermédiaire et n'ayant pas fait l'objet d'un plan d'actions spécifique car le plan d'actions environnemental s'étale entre 2015 et 2018

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
0
2
0.2
3
0
4
0
5
0
6
0.2
7
0
8
0.1
9
0.8
10
1.1
11
0
12
0.1
13
0.2
14
0
15
96
16
0.2
17
0
18
0
19
0
20
0
21
0
22
1.1
23
0

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 22. Déplacements domicile travail

Scope 3 non calculé

  • 14. Actifs en leasing amont
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 23. Autres émissions indirectes

La MAIF est sensible au sujet de l’énergie. Ainsi, depuis une dizaine d’années, l’énergie générée par les serveurs informatiques est récupérée afin de chauffer 19 000 m2 de bureaux en hiver. Elle a également mis en place un plan d'action autour de cette thématique :

- Mise en place d'un système de management de l'energie (SME) permettant un suivi des consommations d'énergie et l'élaboration d'un plan d'actions. A titre d'exemple nous sommes lauréats d'un appel à projets de la Région Occitanie / Pyrénées - méditerranée portant sur l'autoconsommation d'électricité photovoltaïque. Nous allons dans ce cadre installer 391 m² d'ombrières de parking photovoltaïques au centre de Labege qui couvriront 30% des besoins en électricité de nos locaux. Ces ombrières apporteront également une protection aux véhicules.

- Création d'une charte SME annexée aux contrats

- Déploiement d'un outil de suivi de la performance énergétique du parc MAIF en exploitation (agrégation des données, analyse, suivi d'indicateurs et bilans).

- Optimisation du pilotage des installations de chauffage/climatisation.

- Information et sensibilisation des acteurs internes aux économies d'énergie. Diverses actions menées (diffusion de tableaux de bord personnalisés, réalisation d'un film,…).

 

Réduction des consommations d'énergie entre 2015 et 2016 (30 935 Mwh en 2015 et 30 853 Mwh en 2016)

 

La MAIF (Mutuelle d'Assurance des Instituteurs de France) n’a ni capital social ni actionnaires. Elle exerce son activité au seul bénéfice de ses sociétaires, auxquels elle garantit la qualité et la pérennité de sa protection et de ses services. À la fois assureur et assuré, chaque sociétaire est membre à part entière d’une communauté dont il partage les valeurs et les règles.

L’exercice de la RSE à la MAIF relève de la notion de responsabilité « globale » autour des valeurs de respect de la personne et de solidarité, objectif originel de la MAIF. Son engagement depuis une dizaine d’année dans la RSE stricto sensu est volontaire. C’est  un choix d’engagement constant et de long terme, sans aucun doute facilité par le statut de membre de l’ « Economie Sociale et Solidaire » auquel elle appartient.

Concilier l’économique, le social et l’environnement relève d’une attention permanente ; par la publication des premiers rapports de développement durable alors qu’elle n’en a pas l’obligation règlementaire, la MAIF vise à la transparence des informations sur son engagement. En outre, leur mise en ligne doit permettre à chaque « partie prenante », et en premier lieu ses sociétaires, de connaître la mutuelle et de manifester leurs points de vue..

La MAIF a ainsi réalisé un 1er bilan sociétal en 2004, et s’est ensuite soumise à un audit social externe en 2006  puis en 2010. En 2016, l’AFNOR a évalué la perfomance de la MAIF à la norme ISO 26000 à un niveau de maturité « confirmé ».

La MAIF a en outre mis en place ses propres moyens d’évaluation et de progression : tableau de bord, indicateurs, dialogue avec les entités impactées, fixation d’objectifs, plans d’actions…

Découlant naturellement de sa position d’assureur humaniste et engagé, la politique d’investissement responsable du groupe MAIF a pour ambition de contribuer au développement durable sans pour autant dégrader les perspectives de rendement et de risque des placements réalisés.

Elle est déclinée à la fois dans les investissements réalisés en direct et dans la gestion déléguée, et est appliquée à tous les placements, qu’ils concernent une entreprise, un État, un projet d’immobilier ou d’infrastructure.

 

Pour le calcul de son scope 1, la MAIF prend en compte :

  • Les consommations de gaz naturel et de fioul domestique de son siège et de ses agences.

  • Les consommations d’essence et de diesel de son parc de véhicules

  • Les émissions liées aux indemnités kilométriques des salariés

  • Les fuites de gaz frigorigènes des climatiseurs

Ces émissions pour l’année 2016 s’élèvent à 1988 tCO2e

Responsable du suivi Sylvie DRILLEAU 
Fonction RSE
Courriel sylvie.drilleau@maif.fr
* Champs obligatoires
76823 membres inscrits
5311 facteurs d'émissions validés
4698 bilans GES publiés
19 guides sectoriels