Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Ville de Marseille
Provence-Alpes-Côte d'Azur -  13000 - Marseille
   
Type : Collectivité territoriale (dont EPCI)
Type de collectivité : Communes
Nombre d'agents 11576
Population : 855400

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
11.7
2
1.8
3
0
4
0.1
5
0
6
3.8
7
0
8
4
9
8
10
16.4
11
0.7
12
0
13
0.1
14
0
15
0
16
49.7
17
0
18
0
19
0
20
0
21
0
22
3.7
23
0

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 13. Déplacements professionnels
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 22. Déplacements domicile travail

Scope 3 non calculé

  • 12. Transport de marchandise amont
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 23. Autres émissions indirectes

Le volume de réduction attendu pour le scope 1 est de 3650.0 tCO2e

Marge de progrès sur le poste « Energie des bâtiments » : Au regard des objectifs visés pour 2020 et du chemin qu’il reste à parcourir pour y parvenir, la première priorité est le recrutement d'un économe de flux dont le rôle serait de suivre les consommations d’énergie et d’élaborer un plan pluriannuel de rénovation énergétique des bâtiments municipaux. Une autre piste à mettre en oeuvre est celle d’une stratégie de gestion patrimoniale permettant dans un premier temps d’apporter une connaissance plus précise sur le patrimoine, son état et son utilisation et, ensuite, d’optimiser la gestion du patrimoine au regard de son utilisation. Enfin,  un plan d’actions comportementales pourra être déployé en complément des rénovations énergétiques engagées sur les bâtiments.

Marge de progrès sur le poste « Déplacements professionnels » : Le progrès va être notable sur ce poste d’émission. A partir de 2016, il a été décidé de réduire la flotte de véhicules de service de 30% en 3 ans. L’évolution de la flotte vise à introduire des véhicules hybrides. D'autres mesures participent à l'amélioration :  la gestion partagée de véhicules (déjà mis en œuvre dans certaines délégations), la prise en charge d'une partie des abonnements RTM permettant des modes alternatifs de déplacements et le développement d’audio ou visio conférences (équipements existants).  A noter aussi les effets bénéfiques des formations à l’éco-conduite qui induisent rapidement des économies de 10% de consommation.

 

Volume de réduction attendu pour les 3 prochaines années :

  • Suppression du fioul : - 300 tCO2e
  • Réduction du gaz de 3% par an : - 2 100 tCO2e
  • Réduction d'un tier de la flotte de véhicules en 3 ans : - 1 250 tCO2e

La Ville de Marseille comporte un patrimoine bâti particulièrement important (plus de 2500 bâtiments ou équipements), plus de 11300 agents, plus de 7 millions de repas servis dans les crèches (une soixantaine municipales), écoles (presque 460) et CCAS. Un périmètre urbain de plus de 11 000 ha et encore plus d'espaces naturels et péri-urbains.

La Ville a  engagé un premier Plan Climat en 2008 qui a été enrichi et poursuivi en 2012.

Grâce aux premières actions menées , il a pu être constaté fin 2012, que la moitié du chemin en terme de réductions des consommations énergétiques avait été accomplie (11%)  et 7% en émissions de GES, sur la base des données du Bilan carbone 2009. Par l'installation sur 80 000m2 de toitures, de centrales photovoltaïques par des opérateurs privés, la Ville permet une production à hauteur de 25 % de la production  totale d'électricité photovoltaïque sur le territoire de Marseille (d'après données ORECA).

Ce Plan Climat Energie Territorial Patrimoine et Services est un plan constitué d'une centaine d'actions à mener jusqu'en 2020, dont le volet adaptation au changement climatique est d'une grande richesse. Il est évalué chaque année et son avancement est repris dans le rapport annuel de développment durable de la Ville.

Responsable du suivi Fabienne Perez 
Fonction Chef de service Environnement - Plan Climat - Bilan Carbone
Courriel fperez@mairie-marseille.fr
* Champs obligatoires
71070 membres inscrits
5311 facteurs d'émissions validés
4532 bilans GES publiés
19 guides sectoriels