Orientation investissement Bâtiment

Alexandre Laure
Messages : 1
Inscription : 29 Septembre 2022, 13:36

Orientation investissement Bâtiment

Messagepar Alexandre Laure » 29 Septembre 2022, 13:37

Bonjour,

Une décision d’investissement va être prise sous peu et je souhaiterai l'orienter dans le sens le moins émissif :

Seules deux orientations sont possibles par la direction :

- Acheter un très vieux bâtiment, le détruire et reconstruire (imaginons pour 3 000 tonnes entre 2023 et 2025).
- Acheter un bâtiment neuf, construit en 2006 (imaginons aussi pour 3 000 tonnes) avec de légères rénovations en 2019.

Aujourd’hui, les investisseurs veulent partir sur l’option de destruction/construction. Nous souhaitons les convaincre de s’orienter vers la réhabilitation d’un bâtiment existant (sachant qu’il est super fonctionnel avec la réhabilitation de 2019, il n’y a rien à faire).
Nous avons déjà un bâtiment intermédiaire pour la durée des travaux (ledit bâtiment neuf ci-dessus). Il est en vente, nous souhaitons donc que les investisseurs se positionnent sur cette option plutôt que de détruire un autre bâtiment.

Construction de l’argumentaire :

1) Du point de vue de l'entrée dans le bilan GHG (car nous sommes en GHG Protocol) :
- On le fait entrer à 0 car c'était en 2006 avec juste la valeur de la réhabilitation ?
- Ou, le fait générateur c'est l'achat, et dans ce cas-là je l'intègre à 3 000 tonnes même si c'était construit en 2006 ?
==> Mais dans ce cas-là, le message est que détruire vs construire est le même impact.

Ou comme c'était en 2006, je le comptabilise à zéro (+réhabilitation) et c'est comme ça qu'on oriente les décideurs pour réduire leurs impacts ?

2) Du point vue logique des émissions, j'ai les ordres de grandeurs entre construire VS réhabiliter.
Mais comme c'est pas 100% amorti pour 2006, les personnes vont nous contredire pour dire que l'impact « est le même ».
Je vais construire l'argumentaire sur le fait que l'impact revient sur « celui qui oriente sa décision ». Et faire l'analogie avec les personnes qui disent que les avions volent toujours même si on ne le prend pas pour continuer à prendre l’avion.
C'est vraiment sur le premier point sur l'entrée dans le bilan que souhaiterai votre avis.

Concernant les enjeux d’énergie, de rupture de matières premières et d’inflation j’ai déjà tous lesarguments.

Je vous remercie infiniment pour votre aide !

Laure

Revenir vers « Divers »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron