Captation de CO2 par la photosynthèse : comment la comptabiliser ?

CANONNE OLIVIER
Messages : 3
Inscription : 01 Juillet 2015, 13:11

Captation de CO2 par la photosynthèse : comment la comptabiliser ?

Messagepar CANONNE OLIVIER » 09 Février 2017, 16:43

Bonjour,
je vais prochainement réaliser le Bilan Carbone d'un horticulteur / pépiniériste, donc l'activité, par définition, est de faire pousser plusieurs centaines de milliers de plantes chaque année. Intuitivement, cette activité représente un puit carbone mais dans les documents méthodologique du Bilan Carbone, je ne trouve que des éléments concernant la croissance d'arbre pendant au moins 50 ans... J'ai pu trouver au moins un exemple de benchmark, le Bilan Carbone d'un horticulteurs sous serre, qui a utilisé une méthodo et un FE qui me semble preter à questionnement...
=> quelle est la position "officielle" sur cette situation ?

Bien sûr, l'idée n'est pas de démontrer la compensation Carbone de leurs émissions de GES par cette captation mais au moins de mettre légitimement en parallèle de leurs émissions, une estimation de la captation liée à la photosynthèse.
Merci d'avance de votre retour,

Bien cordialement,

Olivier CANONNE

Invité

Re: Captation de CO2 par la photosynthèse : comment la comptabiliser ?

Messagepar Invité » 16 Février 2017, 16:05

Bonjour,

En règle générale, lors d’un Bilan Carbone®, les puits « carbone » liés à la capture de CO2 par des végétaux ne sont pas soustraits au résultat final (cad aux émissions brutes). Ils apparaissent de façon séparée (tout comme dans la Base Carbone® ou ils sont affichés distinctement sous la forme d’un chiffre négatif dans le émissions « biogéniques » CO2b accessible dans le détail (tableau de valeur) d’un facteur d’émission sélectionné)
Source : http://www.basecarbone.fr/fr/accueil/documentation-gene/index/page/CO2_biogenique

Seul le bois d’œuvre (cad intégrant du carbone qui sera « stocké » pendant plusieurs dizaines d’années) est considéré comme un puits (informations sous : http://www.basecarbone.fr/fr/accueil/documentation-gene/index/page/Bois_et_articles_en_bois )

Bien Cordialement

Laurent

CANONNE OLIVIER
Messages : 3
Inscription : 01 Juillet 2015, 13:11

Re: Captation de CO2 par la photosynthèse : comment la comptabiliser ?

Messagepar CANONNE OLIVIER » 16 Février 2017, 18:03

Bonjour,

merci de votre retour. J'avais déjà en tête l'ensemble des éléments que vous mentionnez (comptabilisation des puits carbone en parallèle et bois d'oeuvre). Néanmoins, vous me voyez totalement frustrés par le fait qu'a priori, le Bilan carbone ne prend pas du tout en compte "officiellement" la photosynthèse constitutive d'une activité d'une organisation, alors même qu'elle intervient physiquement dans la captation de carbone ! je comprends les précautions mais cela reste frustrant... Comme je vous le dit, j'ai trouvé sur le net des exemples de BC qui intègrent cette données, mais avec une méthodo non validée officiellement (http://www.kephir-environnement.com/fil ... ticole.pdf par exemple, ou même le BGES de la Mairie de Paris). D'ailleurs, ce sujet est aussi clairement abordé et pris en compte dans le Guide BC spécifiques pour les activités vini-viticole, sans pour autant statuer sur la manière de le prendre en compte...
PERSONNE n'a des éléments de réponse en la matière ?
Sinon, ce devrait peut etre faire l'objet d'une discussion au sein de la base carbone, non ?

Merci d'avance,
Bien cordialement,

Invité

Re: Captation de CO2 par la photosynthèse : comment la comptabiliser ?

Messagepar Invité » 17 Février 2017, 17:09

Bonjour,

Je comprends vos différentes remarques.

Pour expliquer la situation actuelle, le Bilan Carbone®, tel qu’il a été conçu à la base, est un outil de quantification de CO2 d’origine fossile (= carbone stocké sous terre et dont le relargage perturbe l’équilibre atmosphérique actuel) avec pour objectif de diminuer ces émissions spécifiquement.
Les autres émissions ou puits qui successivement captent et émettent du carbone dans l’atmosphère par des « cycles courts » (tels que ceux issus des activités de photosynthèse) n’étant pas comptabilisé dans la mesure où il y a une « annulation » des impacts dans le bilan global.

L’idée du Bilan Carbone® est aussi de privilégier l’action d’amélioration concrète et volontaire plutôt que les tentations qui peuvent amener à mettre en avant certaines opportunités déjà existantes (ex : comptabilisation du carbone stocké par la pelouse centenaire du parc d’une société, etc …)

Dernier élément, un peu avant les années 2010, était à la mode la compensation carbone par plantation d’arbres. Un côté pervers du système était que ça pouvait conduire à un raisonnement qui s’éloigne de la philosophie d’action du Bilan Carbone® du type « peu importe mes émissions, mon fonctionnement, mes consommations …. On plantera des arbres ».
Autre effet pervers (et non des moindre), les forêts (notamment par la dégradation des feuilles tombées au sol et sous certaines conditions) sont des sources potentielles de méthane un gaz ayant un potentiel de réchauffement global près de 30 fois plus important que le CO2. Pour le coup, le calcul du carbone réellement « stocké » n’est pas évident.

Pour ces différentes raisons (et sans doute d’autres), les émissions et les puits sont présentés distinctement dans un Bilan Carbone®. Cela permet d’avoir une vision d’ensemble, tout en n’oubliant pas d’agir prioritairement sur les émissions de carbone d’origine fossile.

PS : dans le cas de votre pépiniériste, au-delà de la comptabilisation du puits carbone existant lié à l’activité classique, la philosophie du Bilan Carbone® s’apparente à avoir des réflexions du type « comment stocker davantage ? quelles essences « à fort stockage de carbone » cultiver et mettre en avant auprès de la clientèle ? , etc…)


En espérant ne pas avoir été trop long :? .

Bien Cordialement

Laurent

CANONNE OLIVIER
Messages : 3
Inscription : 01 Juillet 2015, 13:11

Re: Captation de CO2 par la photosynthèse : comment la comptabiliser ?

Messagepar CANONNE OLIVIER » 20 Février 2017, 16:09

Bonjour,
non vous n'avez pas été trop long mais justement très pédagogique ! Et je partage entièrement votre avis sur la philosophie générale du BC et la problématique (toujours existante) de la tentation "compensation" au lieu "d'actions internes".
Les pistes que vous mentionnez font en effet partie des reflexions qu'a mon client, mais je dois avouer qu'ils auraient aussi envie de pouvoir "montrer" leur rôle de "puits carbone". Je vais moi aussi faire oeuvre de pédagogie avec eux.
Merci en tout cas !
Bien cordialement,

Olivier Canonne


Revenir vers « Les PRG et autres données »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron