Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

lombard eric
Messages : 2
Inscription : 01 Octobre 2017, 09:27

Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar lombard eric » 01 Octobre 2017, 12:28

Bonjour,
La documentation générale (v 11.5)indique p. 114 : « Vous pouvez aussi utiliser le calculateur d’émissions de CO 2 de l’aviation mis en ligne par la
DGAC. Il contient les valeurs de niveau 1 pour l'article L1431-3 du code des transports ».
Je me pose des questions sur la nature de ces valeurs de "niveau 1", car je m'aperçois qu'il y a de gros écarts entre ce calculateur et les facteurs d'émission de la base carbone. Certes la base carbone double les émissions de CO2 pour tenir compte de l'impact des traînées de condensation et intègre les émissions amont, mais même en ne prenant que les émissions de CO2 liées à la combustion, je continue à trouver un résultat supérieur à celui de la DGAC !

Exemple 1 : Paris-Barcelone (859 km)
DGAC : 102 kg CO2, soit 119 g/passager.km
Base Carbone (Capacité 180-250 passagers, distance < 1000 km) : 132 g/passager.km pour le CO2 combustion seul (c'est 293 g tout compris)

Exemple 2 : Paris-New-York (5863 km)
DGAC : 538 kg CO2, soit 92 g/passager.km
Base Carbone (Capacité > 250 passagers, distance 5000-6000 km) : 101 g/passager.km pour le CO2 combustion seul (c'est 223 g tout compris)

Qui peut m'éclairer ?

NB. Le lien vers le calculateur DGAC de la doc. générale est périmé. Voici le bon lien : http://eco-calculateur.aviation-civile.gouv.fr/

Invité

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Invité » 04 Octobre 2017, 10:10

Bonjour,

Je ne vais pas pouvoir répondre à votre question avec précision, mais voici une une remarque :

Dans la même Base de donnée (ex : Base Carbone), Il y a une grande variabilité des émissions « passager.km » selon
- la taille de l’avion (facteur de 2,3 d’écart pour un 0 à 1000km effectué entre un Avion voyageurs – 0 à 50 sièges et un avion 180 à 250 siège)
- et à moindre impact, la distance parcourue (ex : 10% sur le facteur d’émission « passager.km » en moins si le passager dans un Avion (voyageurs) - 100-180 sièges fait 5000km par rapport à 1000km)

Dans la Base Carbone, les facteurs d’émissions en «kgCO2e/passager.km » sont présentés avec une incertitude conséquente (=50%). En effet, la valeur peut varier selon plusieurs facteurs et notamment le taux de remplissage de l’avion, variable d’un vol à l’autre.

Selon le type d’appareil et le taux de remplissage choisi, les résultats obtenus sont variables. Cela peut expliquer les différences que vous avez relevé entre la Base Carbone et le calculateur DGAC.

En attendant la mise à jour de nouveaux facteurs (peut être plus précis), il vaut mieux utiliser la même base (ou le même calculateur) dans vos calculs, afin de garder une cohérence de périmètre et de méthodologie.

Bien Cordialement

Laurent

Farges Mathieu 1
Messages : 6
Inscription : 21 Décembre 2017, 22:40

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Farges Mathieu 1 » 07 Novembre 2018, 13:19

Bonjour,

Je rejoins la remarque d'Eric sur les les différences entre les résultats de la DGAC et la Base Carbone.

Je constate moi aussi que le lien est périmé dans la documentation de la Base Carbone (web et pdf).

Une piste trouvée sur le site du calculateur de la DGAC ( https://eco-calculateur.dta.aviation-ci ... -ca-marche ) est le fait qu'ils utilisent pour leur bilan carbone un facteur d'émission du kérosène (Jet A1) : 3,075 kg de CO2eq par litre consommé en vol (0,53 en phase amont et 2,545 en phase de vol).
Puis ils calculent eux même le volume de carburant utilisé pour tel ou tel trajet.

Mais c'est plutôt surprenant qu'il y ait de telles différences, surtout si la Base Carbone renvoie vers le calculateur de la DGAC dans sa documentation... (cohérence)

GRANDVAL GILLES
Messages : 15
Inscription : 02 Avril 2015, 08:46

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar GRANDVAL GILLES » 08 Avril 2019, 15:21

Bonjour
Même remarque avec le calculateur de l'ICAO, (https://www.icao.int/environmental-prot ... fault.aspx) mais sans doute que les FE sont communs avec celui de la DGAC? Des différences très conséquentes existent avec la Base Carbone, ce qui n'est pas sans faire poser de vrai questions à mon client entre la valeur fournie par son opérateur voyages qui se base sur l'ICAO et celle de la base carbone...

Barret Didier
Messages : 7
Inscription : 23 Août 2019, 07:42

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Barret Didier » 23 Août 2019, 10:33

Bonjour,

Je compare différentes méthodes pour estimer les émissions liées aux voyages de mon projet. Je me suis d'abord basé sur l'ICAO, puis sur DEFRA , puis sur l'ADEME et enfin sur le calculateur en ligne de la DGAC. Je ne comprend pas les différences (en particulier pour les longs couriers) et je ne trouve absolument rien sur internet pour les expliquer, ce qui me semble inquiétant. Je ne doute pas que ce type de comparaison ait déjà été effectué.

J'ai fait tourner les estimateurs ICAO et DGAC sur un grand nombre de trajets puis j'ai moyenné. On voit que l'ADEME et la DGAC sont comparables et bien plus haut que DEFRA et ICAO (voir la figure attachée).

Pouvez-vous m'aider à identifier un document dans laquelle ce type de comparaison aurait été effectué? merci par avance.

Lien ADEME: [url]http://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/Info%20GES_Guide%20méthodo.pdf[/url]
Lien DEFRA https://www.gov.uk/government/publications/greenhouse-gas-reporting-conversion-factors-2019
Lien ICAO https://www.icao.int/environmental-protection/carbonoffset/pages/default.aspx
Lien DGAC https://eco-calculateur.dta.aviation-civile.gouv.fr

Cordialement
Dr. Didier Barret
Directeur de Recherche au Centre National de la Recherche Scientifique
Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP)
Pièces jointes
All_data_DBarret.png
Comparaison des estimateurs de Co2 en fonction de la distance
All_data_DBarret.png (103.18 Kio) Consulté 13816 fois

Avatar de l’utilisateur
Administrateur ADEME
Messages : 896
Inscription : 25 Mars 2015, 15:34

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Administrateur ADEME » 26 Août 2019, 14:26

Bonjour,

Tout d'abord merci pour votre analyse et le partage des résultats que vous avez modélisés.

Il ne me semble pas avoir vu de comparatifs entre les résultats de ces différentes méthodes de comptabilité carbone (à confirmer).

En revanche, le périmètre de comptabilisation n'est pas forcément le même pour toutes ces méthodes.

:arrow: Dans les données "Base Carbone", en plus de la fabrication et de la combustion du carburant, sont prises en compte les "Emissions fugitives (trainée de condensation)"

Extrait de http://www.basecarbone.fr/fr/accueil/do ... ge/Aerien2
Emissions liées aux traînées et cirrus.
Dans le cas des "long courriers", du au fait qu’ils volent à la limite de la troposphère, les avions ne vont pas seulement contribuer au forçage radiatif (lui-même à l’origine du changement climatique futur) à travers leurs émissions de CO2. La combustion à haute altitude va perturber les cycles d’autres gaz à effet de serre : vapeur d'eau*, eau condensée sous diverses formes, NOx et méthane qui, ensemble, produisent de l'ozone, etc.


Ces émissions fugitives doublent quasiment le poids carbone lié à l'amont + combustion du carburant.

Ce type d'émission n'est pas intégré, à priori, dans la méthode ICAO par exemple : https://www.icao.int/environmental-prot ... 0-2017.pdf

A l'arrivée, pour les longs courrier, on a donc un écart d'un facteur 2 (visible sur votre graphique) entre ICAO et Base Carbone/DGAC.

:arrow: Les données Base Carbone reprennent les valeurs de la DGAC (les 2 courbes ne collent pas exactement car elles sont présentées sous des catégories différentes).

:arrow: Concernant la différence entre les données françaises (DGAC) et anglaises (DEFRA), on a environ 10% d'écart (d'après votre graphique sur les longs courriers). Une étude fine de la méthodologie utilisée doit pouvoir expliquer cet écart (différence sur le parc aéronautique utilisé dans ces 2 pays? etc?).

Bien Cordialement

Laurent

Barret Didier
Messages : 7
Inscription : 23 Août 2019, 07:42

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Barret Didier » 28 Août 2019, 07:57

Cher Laurent,

Un grand merci pour votre réponse. Voilà tout d'abord que je vous explique mes motivations. Je suis responsable d'un projet scientifique international (Athena X-IFU) impliquant 13 pays dont les états-unis et le japon. Je suis intéressé (comme beaucoup de scientifiques) par estimer le carbone associés aux nombreux voyages liés à nos projets, ou conférences. Je me suis donc lancé dans une recherche sur internet sur les calculateurs et grande fut ma surprise de voir que les estimations peuvent différer d'un facteur ~2 (en considérant à priori les mêmes hypothèses). D'où mon intérêt pour les bilans ADEME/DGAC. En tant que scientifique il m'est difficile de présenter des chiffres sans les comprendre et surtout sans pouvoir justifier les différences.

Je reviens sur mon message et votre réponse. Quelques commentaires liminaires/questions.

- Il n'était pas clair que les données ADEME/DGAC considérait le forçage radiatif dans les tableaux et le calculateur. Vous me le confirmez? Pour les données ADEME, j'utilise les données du document "Information GES des prestations de transport, Application de l’article L. 1431-3 du code des transports, Guide méthodologique" de Septembre 2018. En particulier les tables 4 et 5 (page 39). Vous me confirmez le facteur 2 donc? Les courbes DEFRA de ma figure était sans forçage radiatif inclus (DEFRA prend un facteur 1.9), pensant que ce facteur 2 devait être rajouté à postériori aux données ADEME. Si je multiplie les courbes DEFRA par un facteur 1.9, les courbes ADEME et DGAC vont se trouver très en dessous (voir la figure ci-dessous).

- Existe-il un guide de la méthodologie du calculateur DGAC (ex: prise en compte de la configuration des sièges de l'avion, traitement du cargo etc.). Le calculateur de l'ICAO (atmosfair et DEFRA aussi) est très bien documenté et c'est très utile. Je n'ai rien trouvé sur internet. C'est embêtant.

- En effet, ICAO ne prend pas en compte le forçage radiatif, en attendant que les scientifiques s'accordent sur une valeur. Le facteur 2 est cependant généralement considéré dans les calculateurs. C'est la raison pour laquelle j'ai mis DEFRA sans forçage radiatif. De plus, il semblerait que l'ICAO sous estime le CO2 pour les longues distances car il remplit les avions de sièges "economy" ce qui revient à baisser le taux de CO2 par passager. J'aimerai bien en avoir confirmation mais personne ne répond côté ICAO. C'est quand même majeur pour une organisation reconnue par les nations unies et qui semble pouvoir activer l'IPCC ! C'est une surprise pour moi.

- Si les données ADEME/DGAC inclut le facteur 2, les données DEFRA avec le facteur 2, vont différer de près de 100% avec les données ADEME/DGAC. C'est un problème majeur une nouvelle fois. Voir figure ci-dessous.

- Dans ma quête de comprendre, je me suis intéressé au calculateur atmosfair.de. Il est très bien documenté et fournit de nombreuses informations comme une comparaison des données de plusieurs compagnies, ainsi qu'une valeur moyenne. Il prend en compte le forçage radiatif d'un facteur 3, seulement pour les émissions au dessus de 9000 km (en moyenne sur les longs vols on est à 2.8). Ils fournissent aussi le bilan avant forçage radiatif, et donc on peut le comparer aux données DEFRA sans forçage radiatif. Les deux sont comparables pour le coup ce qui est rassurant (atmosfair étant un peu au dessus).

Je vous joins une nouvelle figure, où vous verrez les données atmosfair ainsi que l'ajustement de celle-ci. Je présente aussi les données DEFRA avec forçage radiatif.

Je suis entrain de préparer une publication sur le sujet pour sensibiliser la communauté scientifique sur cette problématique, en commençant par les réseaux sociaux, où elle est très active.

Je vous serais donc extrêmement reconnaissant si vous pouviez m'apporter des réponses à mes questions. Je vous en remercie par avance.

Bien cordialement,
Dr. Didier Barret
Directeur de Recherche au Centre National de la Recherche Scientifique
Senior astrophysicist
Institut de Recherche en Astrophysique et Planétologie (IRAP)
9, Avenue du Colonel Roche
BP 44346, 31028
Toulouse Cedex 4, France
dbarret@irap.omp.eu
+33 6 89 70 01 47 (cell)
+33 5 61 55 85 61 (office)
http://userpages.irap.omp.eu/~dbarret
https://twitter.com/DidierBarret
Pièces jointes
db_ademe_atmosfair_icao.png
Comparaison des différents calculateurs de CO2
db_ademe_atmosfair_icao.png (113 Kio) Consulté 13748 fois

Avatar de l’utilisateur
Administrateur ADEME
Messages : 896
Inscription : 25 Mars 2015, 15:34

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Administrateur ADEME » 28 Août 2019, 13:19

Cher Didier,

Merci pour votre curiosité, vos calculs comparatifs et le partage visuel des résultats qui nous permettent aussi de mettre en lumière les facteurs d'émissions sur lesquels des améliorations / approfondissement sont nécessaires. Les résultats de votre publication pourront contribuer à améliorer notre base.

Nous sommes régulièrement confronté à des valeurs qui diffèrent selon les choix méthodologiques, les périmètres, les bases de données utilisées ... (Pour une voiture par exemple, selon si le choix est de prendre des valeurs constructeurs (bancs d'essais), des valeurs de circulation réelles ou des résultats d'analyse de cycle de vie, le résultat sera totalement différent. Il en est parfois de même pour les résultats d'études comparant des systèmes / périmètres identiques )

La Base Carbone est une base généraliste (non spécifique à l'aérien), et les facteurs d'émissions sur l'aérien ne provenant pas d'une étude "ADEME", nous allons nous renseigner auprès des fournisseurs de données pour obtenir plus d'éléments (ce qui du coup peut prendre un peu de temps).

Ceci dit, je vous confirme que les valeurs de la Base Carbone incluent les "Emissions fugitives (trainée de condensation)" qui "doublent" l'émission liée à la combustion de carburant. Ceci est repérable en cliquant sur "afficher les détails" sur les FE "aérien" présents dans la Base Carbone. ....
.... mais les émissions proposées dans "Information GES des prestations de transport, Application de l’article L. 1431-3 du code des transports, Guide méthodologique" de Septembre 2018" sont des valeurs contenant uniquement l'"amont" et la "combustion" : elles n'incluent pas l'impact lié aux trainées de condensation.
Dans votre graphe ci dessous, ces sont ces valeurs (cad sans émissions fugitives) qui sont à priori utilisées et représentées sous la mention "ADEME". (dans mon précédent post mon analyse était erronée car la représentation graphique des valeurs "ADEME" était en fait celle de l'info GES transport, cad sans émissions fugitives). Idem pour celles estampillées "DGAC"
D'après votre dernière modélisation graphique, on retrouve bien les données sans émissions fugitives de "DEFRA", "ATMOSFAIR" et "ADEME" (qui correspondent à celles de la "DGAC") qui ont les mêmes ordres de grandeur (environ 20% d'écart maximum entre les courbes à trait plein noire, verte et rouge).
Les données ICAO semblent du coup effectivement en retrait. Une explication (comme celle que vous avez mis en avant) validée par les concepteurs de la méthode serait intéressante.

Bien Cordialement

Laurent

Barret Didier
Messages : 7
Inscription : 23 Août 2019, 07:42

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Barret Didier » 29 Août 2019, 09:18

Cher Laurent,

Permettez moi une nouvelle fois de vous remercier de votre réactivité, et de m'apporter réponses à mes questions. Je suis rassuré que le facteur de forçage n'ait pas été pris en compte dans le document. Il faudrait le préciser clairement dans la prochaine révision.

Je vous encourage en effet à solliciter votre fournisseur de données externes. Je vous joins ci-dessous une figure qui compare les estimations moyennes ADEME du document en question (sans forçage radiatif donc), et les données du caclulateur de la DGAC. Vous verrez que :

1) les données ADEME moyennes sont proches en effet des moyennes DGAC (ajustée par la droite noire en pointillés). C'est une bonne chose !

2) En revanche les données du calculateur DGAC montrent énormément de "scattering" alors que les données ICAO et atmosfair, en montrent moins. C'est très probablement lié à la méthode de calcul utilisée par la DGAC, mais là encore, les articles D.1431-1 à D.1431-23 du code des transports ne suffisent pas selon moi assez d'information (e.g. le rapport cargo sur passager utilisé, le taux d'occupation des sièges etc.).

Je vous remercie encore pour votre aide. Vous avez mes coordonnées, n'hésiter pas à me contacter directement.

Bien cordialement, Didier
Pièces jointes
DGAC_ADEME_ATMOSFAIR_ICAO.png
Comparaison des calculateurs
DGAC_ADEME_ATMOSFAIR_ICAO.png (107.69 Kio) Consulté 13721 fois

Carrey Julian
Messages : 1
Inscription : 29 Janvier 2018, 17:01

Re: Transport aérien. Eco-calculateur DGAC et Base carbone

Messagepar Carrey Julian » 11 Septembre 2019, 08:03

Bonjour,
J'ai lu avec attention vos discussions. Je suis en train de faire une analyse des bilan GES publiés sur le site de l'ADEME pour les établissements d'enseignement supérieur. Je crois donc comprendre que, dans les données qui sont publiées sur ce site, les valeurs d'émissions pour l'aviation n'incluent pas le facteur radiatif.
Pouvez-vous me confirmer ceci, s'il vous plait?

Si c'est le cas, cela veut dire que la valeur de l'onglet 13 des bilans GES, qui contient les déplacements professionnels (et sont dominés par l'aviation), doivent être multipliés par 2?

Merci d'avance pour votre réponse.


Revenir vers « Les données transport »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités

cron