Utilisation des produits vendus - secteur chimie

Échanger sur votre secteur d'activité et ses spécificités ; proposer un nouveau guide sectoriel ; etc.
Forget Astrid 1
Messages : 12
Inscription : 07 Décembre 2020, 16:53

Utilisation des produits vendus - secteur chimie

Messagepar Forget Astrid 1 » 25 Février 2021, 12:05

Bonjour,

Je me pose toujours des questions concernant les recommandations du guide sectoriel de la chimie.

P. 131, ce dernier affirme :
Selon les produits considérés, une distinction est à faire selon les produits :
  • produits dont l’utilisation est directement consommatrice d’énergie (exemple : le produit vendu est une ampoule qui consomme durant toute sa durée de vie de l’électricité),
  • produits dont l’utilisation est indirectement consommatrice d’énergie (exemple : le produit vendu est une tomate qui est stockée dans un réfrigérateur, la source de consommation
    d’électricité est le réfrigérateur et non la tomate).
Seules les émissions directes de la phase d’utilisation des produits vendus est à retenir, les émissions indirectes ne sont pas à inclure [G].

La source [G] est le guide sectoriel du WBCSD. Ce dernier indique page 32 :
  • Chemical companies shall report direct use-phase emissions from sold products that directly emit GHG emissions following the GHG
    Protocol Scope 3 Standard.
  • Chemical companies should not include indirect use-phase emissions in the inventory, unless the end use of chemical products is known.

La mise en couleur de la dernière partie est de moi.
Par conséquent, j'en conclus que lorsque l'on connaît la destination des produits, il est possible de mettre au bilan leurs émissions indirectes. Et cela me semble intéressant afin de mettre en évidence la dépendance à un secteur très consommateur d'énergie fossile.
Êtes-vous d'accord avec cela ?

Prenons l'exemple d'adjuvants du béton. Ce sont des produits utilisés en très petite quantité dans le béton pour lui conférer certaines propriétés. Si on a par exemple 1 % d'adjuvant dans le béton en masse, les émissions à compter pour l'utilisation de 1 kg d'adjuvant sont celles de 100 kg de béton, n'est-ce pas ?
C'est certain que cela va faire beaucoup et que ce poste de l'utilisation risque de dépasser, voire écraser, le poste des achats de matières premières, qui est autrement de loin le plus important.

Avatar de l’utilisateur
Administrateur ADEME
Messages : 896
Inscription : 25 Mars 2015, 15:34

Re: Utilisation des produits vendus - secteur chimie

Messagepar Administrateur ADEME » 02 Mars 2021, 11:04

Bonjour,

Effectivement, l'interprétation n'est pas toujours simple.... et les éléments ci-dessous sont par conséquent incomplets....

Concernant l'adjuvant de béton, je ne suis pas spécialiste, mais ça pourrait rentrer dans le poste 3.10 (transformation pouvant être assimilable à une inclusion dans un autre produit avant utilisation) plutôt que dans le poste 3.11 (utilisation de produit vendu ... faisant souvent référence à une consommation énergétique d'utilisation).
Si c'était le cas (poste 3.10), le guide "Chimie" propose de pas inclure ces émissions.

Extrait du guide chimie :
FICHE 3-10 : SCOPE 3 - Poste 3-10 du GHG Protocol (non inclus dans l’article 75 de la loi ENE) - Emissions indirectes liées à la transformation des produits vendus
Définition du poste et identification des sources : Ce poste comprend les émissions provenant de la transformation de produits intermédiaires vendus par des tiers (par exemple, les fabricants) suite à la vente par l’organisation déclarante. Les produits intermédiaires sont des produits qui nécessitent un traitement ultérieur, la transformation ou l'inclusion dans un autre produit avant utilisation, et donc entraînent des émissions liées au traitement à la suite de la vente par l’organisation déclarante et avant l'utilisation par le consommateur final. Les émissions provenant de la transformation doivent être attribuées au produit intermédiaire
Pour ce poste, le consortium propose de l’exclure pour cause d’absence de méthode. En effet, la transformation d’un intermédiaire chimique représente un catalogue très important d’usages pour chaque intermédiaire.

FICHE 3-11 : SCOPE 3 - Poste 3-11 du GHG Protocol ou poste 19 de l’article 75 de la loi ENE - Emissions indirectes liées à l’utilisation des produits vendus
Définition du poste et identification des sources : Ce poste d’émission inclut les émissions provenant de l’utilisation durant toute sa durée de vie par le consommateur du produit vendu par l’organisation réalisant le bilan GES.


D'un autre côté, il est toujours intéressant d'avoir une vision globale des émissions indirectes induites par son activité.... Selon la finalité de votre comptabilité, ces émissions peuvent être intégrées.

Bien cordialement

Laurent

Forget Astrid 1
Messages : 12
Inscription : 07 Décembre 2020, 16:53

Re: Utilisation des produits vendus - secteur chimie

Messagepar Forget Astrid 1 » 02 Mars 2021, 23:41

Bonjour Laurent et merci de votre réponse.

En effet, vous avez raison, les émissions dont je parle correspondent plutôt au poste 3-10 du GHG Protocol. Je n'avais pas bien prêté attention à la différence, parce que je raisonne plutôt comme la méthode Bilan Carbone, qui sauf erreur ne différencie pas les deux.

Après recherches complémentaires :

Le guide sectoriel de la chimie du WBCSD indique que l'on peut traiter ce poste 3-10 comme le 3-11 (c'est-à-dire l'inclure si l'utilisation des produits est connue).

Le guide d'aide au calcul du scope 3 du GHG Protocol (Technical Guidance [...]) pour le poste 3-10 indique que l'on peut compter ces émissions, mais en allouant la part des émissions liées à la fabrication du produit final en fonction du poids du produit intermédiaire entrant dans le produit final (le restant étant donc en théorie alloué aux autres produits intermédiaires composant le produit final). En clair, il multiplie le FE du produit final par la masse de produit intermédiaire vendue au fabricant du produit final.
Dans mon exemple, cela revient à multiplier le FE du béton par la masse d'adjuvant rentrant dans sa composition. Et donc pour un adjuvant intégré à 1 % en masse dans le béton, les émissions à compter pour l'utilisation de 1 kg d'adjuvant sont celles de 1 kg de béton, et non de 100 kg. Cela ne ferait donc pas tant d'émissions que je ne pensais.

Je dois dire que la logique d'allocation ne m'apparaît pas évidente dans ce cas de figure, car je ne cherche pas ici à éviter les doubles comptes entre les acteurs d'une même chaîne, mais plutôt à montrer la dépendance fossile et les risques. Or l'activité de production de l'adjuvant peut exister si celle de production du béton dans lequel il est intégré existe et si donc toutes les émissions de production de ce béton existent, et non pas une toute petite fraction.

Le Bilan Carbone a-t-il la même logique d'allocation ? L'annexe méthodologique indique pour le poste d'utilisation des produits vendus (poste 18) : "Proviennent de l’usage des biens et services produits (incluant l’ensemble des émissions sur la durée de vie de tout produit vendu)". La formule tend vers une prise en compte des émissions la plus large possible, ce qui colle avec le principe d'exhaustivité du Bilan Carbone, mais il demeure de mon point de vue un doute concernant le fait que "l'ensemble des émissions [du] produit vendu" intègre, ou non, une allocation pour le cas des produits intermédiaires, comme le GHG Protocol.

L'onglet "Utilisation" du tableur Bilan Carbone, quant à lui, ne fait mention d'allocation (on a simplement à indiquer à quel endroit de la chaîne l'utilisation se situe : chez un client final, chez un fabricant intermédiaire, ou en leasing aval).
En revanche, il ne semble pouvoir accueillir que des données de consommation d'énergie ou de fuites. Cela me surprend un peu, car cela n'offre pas beaucoup de souplesse pour prendre en compte le type de cas de figure que j'évoque. Pour coller à la structure, il faut donc à partir des émissions du béton (toujours dans mon exemple) déduire une consommation d'énergie fictive qui a les mêmes émissions. Ce faisant, on sort de la logique de flux physiques.

Bien cordialement,
Astrid


Revenir vers « Les guides sectoriels »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités