bandeau.titre
Ministère de la Transition Écologique
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Grenoble Ecole de Management
bilanEnLigne.detail.ficheIdentite.type Entreprise
bilanEnLigne.detail.ficheIdentite.effectif 1194
bilanEnLigne.detail.ficheIdentite.modeConsolidation Opérationnel
bilanEnLigne.detail.ficheIdentite.codeNaf 817389141 - (8542Z) - Auvergne-Rhône-Alpes (Grenoble)
bilanEnLigne.detail.ficheIdentite.descriptif Etablissement d'enseignement supérieur de Commerce

bilanEnLigne.detail.graphique.description

0%
1
0
2
0
3
0
4
3.3
5
0
6
3.9
7
3.9
8
nc
9
18
10
10.8
11
1
12
nc
13
14
14
nc
15
nc
16
37.6
17
nc
18
0
19
0
20
nc
21
nc
22
1.4
23
6.1

nc = bilanEnLigne.index.nc

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 13. Déplacements professionnels
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Scope 3 non calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval

bilanEnLigne.planAction.index.volumeReductionAttenduScopeUnDeux

Aucune action prévu.

Grenoble Ecole de Management, crée en 1984  et se situant au coeur de la ville de Grenoble, compte aujourd'hui :

  • Plus de 7300 étudiants ; avec environ 31% d'étudiants internationaux, et dont 19% des étudiants sont chaques années  "hors des murs" (sites à l'étranger, autres sites en France, échanges)
  • Plus de 1200 salariés ; dont 34% de permanents et 66% de vacataires.

On compte donc plus de 6000 personnes qui étudient ou travaillent à GEM et qui vivent dans la zone d'impact de l'agglomération grenobloise élargie. 

GEM est engagé depuis 2007 dans une démarche de développement durable et RSE en devenant signataire au Global Compact. La déclinaison de ces principes, Principles for Responsible Managemet Education, est suivi par GEM dans son processus d'amélioration continue

GEM se lance dans un objectif Zero Waste en 2016, ne se limitant pas aux évidences que sont les questions environnementales. La conception des « déchets » à GEM couvre un spectre bien plus large que le mouvement Zero Waste :

  • Ressources et Énergies : Préserver et réduire le gaspillage de l’eau, du gaz, de l’électricité et d’autres ressources naturelles, agir pour le climat.
     
  • Déchets matériels : Réduire le gaspillage de la nourriture, la consommation de papier, de plastique, de verre ; recycler les appareils électroniques, les biens de consommation.
     
  • Mobilité et transports : Réduire les déplacements professionnels et pendulaires de nos étudiants et de nos collaborateurs : promouvoir les mobilités douces et alternatives, le télétravail, les réunions et les cours à distance.

Cela comprend également les questions sociétales urgentes et tout aussi importantes :

  • Déchets immatériels : Remettre en question les systèmes économiques, de gouvernance et de gestion qui utilisent trop de ressources pour accroître la productivité de peu de personnes et ont un coût : perte de temps, de talents, de motivations, etc. Créer des programmes de mécénat, de formations internes, faire de la recherche sur le bien-être, la paix économique, les formes alternatives de marchés et d’organisations.
     
  • Gaspillage social : Contribuer à une économie locale qui fonctionne bien. Préserver les bons emplois et permettre de mesurer l'autosuffisance. Réduire la précarité et contribuer à la réinsertion sociale. Prendre en compte le handicap et la différence, aider les migrants et les réfugiés, créer des synergies avec l’écosystème local, l’économie de partage, sociale et solidaire.
     
  • Gaspillages culturels : Encourager le respect des styles de vie et la collaboration entre les cultures. Promouvoir les valeurs de responsabilité, d’éthique, d’engagement et d’actions. Dans nos formations, nos recherches, nos opérations au service sont à destination de l’ensemble de nos parties prenantes au premier rang desquelles la société.

Au vu de cette définition, des objectifs vont être fixer dans dans le but d'atteindre la volonté de réduction des déchets.

Le type d'émissions présent dans le Scope 1 du poste 3 correspond à l'utilisation des procédés de climatisations. Le calcul à été fait à partir des données de puissance frigorifiques, Kg de fluide par kw frigo et taux de fuite annuel. Les informations suivantes ont été recupérer à l'aide du Responsable Batîment.
L'outils Bilan carbone a été utilisé pour calculé cette valeur ainsi que son incertitude. 

bilanEnLigne.coordonneeResponsable.index.COR_NOM Jaclyn Rosebrook-Collignon 
bilanEnLigne.coordonneeResponsable.index.COR_FONCTION Responsable DD/RS
bilanEnLigne.coordonneeResponsable.index.COR_EMAIL Jaclyn.ROSEBROOK-COLLIGNON@grenoble-em.com
bilanEnLigne.detail.champsObligatoires
71407 chiffreCle.membreInscrit
5311 chiffreCle.facteurEmissionValide
4543 chiffreCle.bilanGes.label
19 chiffreCle.guideSectoriel.label