Centre de ressources sur les bilans de gaz à effet de serre
ADEME
Réduire la taille du texte Agrandir la taille du texte
Agence de l’Eau Loire Bretagne
Type : Etablissement public
Effectifs 300
Mode de consolidation Opérationnel
Code(s) NAF : 184503019 - Administration publique (tutelle) des activités économiques (8413Z) - Centre-Val de Loire (Orléans Cedex 2)
Descriptif Sommaire de l'activité : L'agence de l'eau Loire-Bretagne participe à la mise en œuvre des politiques nationales et européennes pour l'eau. Elle a pour mission d’apporter aux élus et aux usagers de l’eau, en collaboration avec les services de l’État, une vue d’ensemble des problèmes liés à la gestion de l’eau et les moyens financiers leur permettant de lutter contre les pollutions, de gérer et préserver la ressource en eau et les milieux aquatiques.

La hauteur des barres représente la part des émissions de chaque catégorie déclarée par l'organisation :

0%
1
44.3
2
25.4
3
0
4
4
5
0
6
8.3
7
0
8
18
9
nc
10
nc
11
nc
12
nc
13
nc
14
nc
15
nc
16
nc
17
nc
18
nc
19
nc
20
nc
21
nc
22
nc
23
nc

nc = non communiqué

Scope 1

  • 1. Emissions directes des sources fixes de combustion
  • 2. Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique
  • 3. Emissions directes des procédés hors énergie
  • 4. Emissions directes fugitives
  • 5. Emissions issues de la biomasse (sols et forêts)

Scope 2

  • 6. Emissions indirectes liées à la consommation d'électricité
  • 7. Emissions indirectes liées à la consommation de vapeur, chaleur ou froid

Scope 3 calculé

  • 8. Emissions liées à l'énergie non incluse dans les catégories « émissions directes de GES » et « émissions de GES à énergie indirectes »

Scope 3 non calculé

  • 9. Achats de produits ou services
  • 10. Immobilisations de biens
  • 11. Déchets
  • 12. Transport de marchandise amont
  • 13. Déplacements professionnels
  • 14. Actifs en leasing amont
  • 15. Investissements
  • 16. Transport de visiteurs et de clients
  • 17. Transport de marchandise aval
  • 18. Utilisation des produits vendus
  • 19. Fin de vie des produits vendus
  • 20. Franchise aval
  • 21. Leasing aval
  • 22. Déplacements domicile travail
  • 23. Autres émissions indirectes

Le volume de réduction attendu pour les scopes 1 et 2 est de 14.0 tCO2e

La réalisation de ce bilan GES confirme la volonté de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne de se diriger vers un développement plus durable. Plusieurs actions sont mises en place pour réduire les consommations d’énergie et le bilan GES. Des faibles ratios énergétiques ont été observés :

  • 101 kWh Ef/m2.an pour les sites chauffés au gaz naturel.

L'agence de l'eau Loire-Bretagne participe à la mise en œuvre des politiques nationales et européennes pour l'eau. Elle a pour mission d’apporter aux élus et aux usagers de l’eau, en collaboration avec les services de l’État, une vue d’ensemble des problèmes liés à la gestion de l’eau et les moyens financiers leur permettant de lutter contre les pollutions, de gérer et préserver la ressource en eau et les milieux aquatiques.

 

L’agence de l’eau aide les collectivités, les acteurs économiques et agricoles à garder une eau en quantité suffisante et à améliorer sa qualité. Toutes les eaux sont concernées : rivières, plans d’eau, nappes, eaux littorales. L’agence de l’eau s’attache aussi à préserver les milieux aquatiques comme les zones humides.

 

Elle a pour mission de :

  • réduire les sources de pollution,
  • gérer la ressource en eau et satisfaire les usages de l’eau,
  • préserver les rivières, les cours d’eau, les marais, les zones côtières…
  • surveiller l’état des eaux du bassin Loire-Bretagne et partager cette connaissance.

Depuis plusieurs années une politique de suivi des coûts et des actions significatives ont été développées par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne pour réduire les consommations d’énergie avec une incidence directe sur les émissions de GES.

 

Entre 2013 et 2017, l’Agence de l’Eau Loire Bretagne a réduit ses émissions de GES de 8 % passant de 611 t CO2e à 564 t CO2e. Cette légère différence s’appuie principalement sur une diminution de deux postes d’émissions :

  • 35 t CO2e de gaz naturel en moins
  • 33 t CO2e de gazole en moins

Catégorie 1 (émissions directes) :

  • Poste 1 : Emissions directes des sources de combustion :

Consommation de gaz naturel : 1 358 000 kWh PCS

 

  • Poste 2 : Emissions directes des sources mobiles à moteur thermique :

Consommation de gazole : 48 900 litres

Consommation d’essence : 9 030 litres

 

  • Poste 3 : Emissions directes des procédés hors énergie :

Non concerné (pas d’émissions directes des procédés hors énergie)

 

  • Poste 4 : Emissions directes fugitives :

Perte de gaz frigorigène : 14 kg de R407C

 

  • Poste 5 : Emissions issues de la biomasse :

Non concerné (pas d’émissions issues de la biomasse)

* Champs obligatoires
16848 membres inscrits
2579 facteurs d'émissions validés
1775 bilans GES publiés
18 guides sectoriels